Site UTBM

2) Projection polarisée dite passive

Il s’agit d’une technique encore très utilisée à l’heure actuelle mais qui tend peu à peu à disparaître au profit de la technologie qui utilise la projection alternée (que nous aborderons d'ici peu).

Camera 3D utilisé notamment par James Cameron dans Avatar (2009)
Camera 3D utilisé notamment par James Cameron dans Avatar (2009)

Lors du tournage d’un film avec la technologie Reald 3D, deux caméras espacées d’environ 6,5 cm sont utilisées. Les caméras vont reproduire la distance moyenne entre les deux yeux et créer une image pour chacun d’eux afin de simuler une impression de profondeur.

Une fois la séquence tournée, la projection du film en salle nécessite un matériel spécifique : la projection est effectuée sur un écran gris métallisé permettant de conserver la polarisation de la lumière, et ce,  contrairement aux écrans blancs traditionnels. La lumière réfléchie sur l’écran arrive jusqu’aux lunettes qui sont elles-mêmes munies de filtres polarisants. Le verre droit -et donc l’image transmise à l’œil droit- est polarisé verticalement alors que le gauche l’est horizontalement. La différence d’image entre les deux yeux permet au cerveau de reconstituer une image en 3D relief. 

 

Mais illustrons ces propos pour une meilleure compréhension ! (n'oubliez pas de cliquer pour une résolution plus appréciable)

Lunettes passives RealD
Lunettes passives RealD

Cette projection est très répandue pour sa simplicité d’utilisation. Les lunettes ne cassent pas. Elles sont très peu chères et les spectateurs peuvent garder leurs lunettes 3D pour les prochaines séances 3D. Parlons tout de même du petit reproche de ce procédé. En effet, ce mécanisme provoque une perte d'environ 10% de la luminosité sur les films projetés.